5 situations où Coovia peut vous sauver la vie

coovia-peut-vous-sauver-la-vie

Covoiturer sur vos trajets de proximité vous fera toujours économiser de l’argent mais il existe des situations critiques où COOVIA pourrait bien vous sauver la vie.

Voici notre top 5 où la mobilité partagée peut vous sauver la vie !

1° Apocalypse zombie

L’éventuelle arrivée d’une apocalypse zombie n’est pas une chose à prendre à la légère. Initialement prévu pour le 21 décembre 2012, il se pourrait bien qu’un virus nous prenne par surprise. Une plaisanterie qui pourrait bien se retourner contre nous si cela arrivait. Mais êtes-vous suffisamment préparé ? Comment feriez-vous sans voiture ?

2° La belle-mère

Oups ! Vous aviez oublié que c’était aujourd’hui, le dîner avec belle-maman ? Et vous n’avez absolument pas envie de subir ses questions désapprobatrices et son regard perçant ? Pas de panique, avec Coovia, vous échapperez à la corvée en quelques minutes !

3° Le patron dans un lieu incongru

En compagnie de vos potes, vous êtes complètement éméché et braillez des obscénités à tout bout de champ dans le bar du coin. Et dans un bref moment de lucidité, vous apercevez dans la foule une personne qui se pourrait bien être … votre patron. « Non ! Pas juste quand je demande une augmentation ! » Là, s’il vous reste un brin de raison, il est temps de sortir de votre poche votre smartphone et d’appeler un Cooviateur à l’aide.

4° « Tu sais quel jour on est ? »

Après une dure et laborieuse journée de travail, votre compagne/compagnon vous accueille chaleureusement, un peu trop chaleureusement. C’est même suspect. En cherchant du regard ce qu’il peut bien y avoir de spécial aujourd’hui, votre moitié vous pose la question fatale : « Tu sais quel jour on est aujourd’hui ? » Et zut ! C’était l’anniversaire du chien ! Vite, avant que Médor ne vous fasse la gueule, allez vite lui acheter un cadeau !

5° Situation gênante au travail

Vous avez appelé la nouvelle comptable « Monsieur ». Malgré sa moustache et sa voix grave, il s’agissait bel et bien d’une femme. Elle est vexée, vous essayez maladroitement de vous rattraper  … et fuyez. Il est temps de rentrer au plus vite chez soi ! Mais si vous covoiturez avec la collègue en question … Pas de bol.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *