Quel covoitureur êtes-vous ?

Quand on est un adepte du covoiturage, on rencontre de nombreuses personnes. Même si tout le monde est différent, on retrouve toutefois certains traits de caractère chez certains covoitureurs. C’est parti pour la typologie des personnes avec qui l’on partage ce merveilleux goût pour la mobilité partagée !

Le bavard

Avec le bavard, vous êtes sûr de ne pas vous ennuyer durant votre trajet. Il a toujours quelque chose à dire, n’hésite pas à lancer les conversation pour briser la glace. Il est même possible qu’avant la fin du trajet vous sachiez tout sur sa vie, son oeuvre, sa famille et le nombre de chats que possède sa tante !

Celui qui n’est pas du matin

Facilement reconnaissable grâce à ses petits yeux et son humeur grognon, celui qui n’est pas du matin risque de grogner en guise de réponse et de terminer sa nuit durant le trajet. Ne vous inquiétez pas, le premier café en arrivant au bureau va le réveiller ! D’ailleurs, il est possible que celui qui n’est pas du matin soit un autre type de covoitureur lors du trajet du soir…

Le rigolo

Véritable boute-en-train, avec lui vous n’allez pas vous ennuyer une seule seconde durant le trajet en voiture. Le rigolo est le spécialiste pour détendre l’ambiance : il raconte des anecdotes drôles et anime comme personne les jeux pour s’occuper en voiture durant les bouchons ou les longs trajets !

Le timide

Le timide ne lancera jamais la conversation et si vous êtes nombreux, vous n’entendrez peut-être même pas le son de sa voix durant le temps de trajet. Néanmoins, si vous vous intéressez à lui, il vous répondra ! Les discussions sont toutefois plus faciles si le timide n’est que la seule autre personne qui partage le véhicule.

L’angoissé

Le covoiturage journalier domicile > travail fait apparaître un type de covoitureur bien particulier : l’angoissé. Un poste à responsabilités, un travail stressant, vous voilà en train de partager un moment avec une boule de nerfs. Ce trajet peut-être un bon moyen de lui faire passer un bon moment et de le détendre. L’angoissé est reconnaissable grâce à certains tics comme bouger sa jambe de manière constante, se ronger les ongles ou encore avoir l’air complètement ailleurs et perdu dans ses pensées.

Le militant

Méfiez-vous du militant ! La discussion peut être intéressante et enrichissante mais certaines discussions (de politique par exemple) peuvent mettre une mauvaise ambiance. Et quand on covoiture, on a plutôt envie de passer un moment convivial. Les militants sont reconnaissable : ils parlent avec passion pour les causes qui les animent.

Avouez-le, vous reconnaissez certains de vos covoitureurs dans cet article ! Alors, quel covoitureur êtes-vous ?

Publié par

Marie

Rédactrice web et adepte de la mobilité active !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *