Assurance et covoiturage : ce qu’il faut savoir !

Assurance et covoiturage

Vous covoiturez régulièrement et vous ne savez pas comment vous êtes couverts  par votre assurance ? Vous êtes passagers et vous avez peur qu’il vous arrive quelque chose ? Coovia vous donne toutes les réponses concernant les assurances et le covoiturage.

Dois-je déclarer mes covoiturages à mon assurance ?

En tant que conducteur, vous n’avez pas d’assurance spécifique à souscrire si vous restez dans le cadre légal du covoiturage, qui consiste à partager ses frais avec ses passagers et non de faire des bénéfices. Il est toutefois judicieux de prévenir votre assurance que vous covoiturez régulièrement. Tous les contrats autos couvrent la garantie obligatoire de responsabilité civile, en cas d’accident responsable vos passagers seront couverts par cette garantie.  Votre assurance peut vous fournir une attestation qui spécifie les conditions en cas de covoiturage. Les salariés qui ont un véhicule de fonction devront s’assurer auprès de leur entreprise qu’ils ont le droit de covoiturer pour venir au travail pour être certain d’être couvert.

En tant que conducteur, sachez qu’en cas d’accident responsable vous êtes moins bien couvert que vos passagers même avec une assurance tous risque sauf si vous avez souscrit une extension de garantie personnelle ou corporelle du conducteur.

Passager ou conducteur, qui assure ?

Dans le cas d’un accident en covoiturage, si le conducteur du covoiturage est responsable de l’accident, alors c’est l’assurance du conducteur qui indemnise le passager dans le cadre de sa responsabilité civile ou aux tiers. Cette garantie de responsabilité aux tiers est obligatoire dans tout contrat d’assurance de véhicule terrestre (voiture, moto…). Si le conducteur du covoiturage n’est pas responsable, c’est le conducteur responsable qui indemnise le conducteur et le passager qui covoiturent. Un seul cas peut se présenter où le passager est responsable de l’indemnisation, c’est le cas ou le passager aurait effectué une faute inexcusable comme par exemple tirer subitement le frein à main sur l’autoroute.

 

augmentation-assurance-auto-2011En cas de défaut d’assurance ?

En cas de défaut d’assurance du conducteur responsable, pour un accident en covoiturage comme pour toute autre situation routière c’est le Fonds de Garantie des Assurances Obligatoires de dommages (FGAO) qui prend le relais. Pour le conducteur en défaut d’assurance, les risques sont prohibitifs car au-delà de l’amende de 3750 € et du risque de confiscation du véhicule, il devra indemniser directement les victimes de l’accident. Dans tous les cas, l’assurance est obligatoire ! Pour vous rassurer, vous pouvez vérifier que la vignette verte de votre conducteur ( obligatoire sur tous les pare-brise ) est à jour !

 

Bon à savoir :

Si un accident survient lors d’un covoiturage domicile – travail, il sera considéré comme accident de trajets et sera indemnisé par la sécurité sociale au même titre qu’un accident du travail. Si le conducteur est responsable, la sécurité sociale viendra ensuite mettre en défaut la responsabilité du conducteur et donc son assurance.

The following two tabs change content below.

David Larcher

PDG chez Coovia

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *